Les Complications

Durant l’intervention :

  • Une blessure de vaisseaux sanguins peut amener une hémorragie importante justifiant une transfusion sanguine. Pour limiter les risques liés à la transfusion une récupération du sang peut être effectuée pendant l’intervention (cell saver)
  • Une fracture osseuse lors de la mise en place d’un des implants généralement la prothèse fémorale ; cette complication peut amener la nécessité d’une ostéosynthèse le plus souvent un cerclage métallique.
  • Une blessure nerveuse, complication rare, par la voie antérieure .Une blessure grave du nerf sciatique est presque impossible .Quand une blessure survient, elle concerne surtout le nerf fémoro-cutané, les signes sont des fourmillements sur la face antérieure de la cuisse généralement régressifs en quelques semaines.

Après l’opération :

Des complications communes à toute la chirurgie :

  • problèmes de cicatrisation (chéloïdes, désunion cutanée).
  • hématomes.
  • phlébites (obstruction de vaisseaux sanguins par des caillots) avec des risques d’embolies pulmonaires, cette complication est moins fréquente par la voie antérieure.
  • une infection de la zone opératoire qui peut amener une ré intervention pour lavage et drainage du site opératoire.

Des complications plus spécifiques d’une prothèse de hanche :

  • Une différence de longueur des membres inférieurs, elle ne peut être évitée avec certitude, elle est très bien tolérée si elle est de quelque mm.
  • Des calcifications dans les muscles périarticulaires pouvant entrainer une limitation de la mobilité.
  • Une luxation de la prothèse est exceptionnelle par voie antérieure.

Deux complications peuvent survenir à distance,

  • le descellement des éléments prothétiques qui va nécessiter la remise en place d’une nouvelle prothèse,
  • Une infection de la prothèse amenant à changer la prothèse en deux temps avec un traitement antibiotique prolongé.

Prenez soin de votre nouvelle hanche

Veuillez suivre précisément les instructions de votre chirurgien orthopédique afin de minimiser les complications potentielles qui peuvent altérer votre récupération et la survie de votre implant.